4 Festival Art Des Lieux

Samedi dernier, l’association Artiballes a offert un magnifique spectacle d’acrobaties artistiques sur la place Delacroix de Noailles. Des moments de grâce d’une rare beauté allié à une conscience politique qui offraient la parole aux sans-papiers, au comité chômeur, aux problèmes de logements… Mais comme il ne s’agissait ni d’insécurité, ni de saleté, les échos furent faibles. Dommage pour ce moment de culture populaire, en prise à la réalité.

Dans le même ordre d’idée, cette semaine Live in Marseille met un grand coup de lumière sur le Festival de l’Art des Lieux, 4e édition. L’idée de ce festival citoyen, organisé par l’association Arènes, est d’investir une zone en friche, généralement ciblée par un ou plusieurs projets d’aménagement, pour y prendre un temps de plaisir, de réflexion et de partage sur ses usages possibles, entre autochtones et estrangers au quartier. Autrement dit, découvrir ou redécouvrir un bel endroit, y faire une belle fête, créer du bon souvenir et pourquoi pas, du lien social, déambuler dans des installations artistiques, voir du théâtre et des concerts, manger des bonnes choses, le tout en entrée libre bien sûr !
Cap plein nord cette année : le site du Belvédère de Séon se situe près de Grand Littoral (quartier de la Viste). Un grand vallon vert en pente avec une vue (qui tue) sur toute la rade de Marseille. Toutes les infos (programme, horaires, accès etc) sur www.arenes.org.

Et pour continuer dans la série la culture populaire c’est pas de la merde, il faut aller voir Idir samedi au Parc Chanot. Chaque passage du kabyle à Marseille est bouleversant d’émotions, le Pinguin est encore tout retourné de son dernier concert au Festival Métissons (encore une belle initiative populaire).

Musicalement,
Philippe & Mystic Punk Pinguin