Dalëk

Drôle de hip hop que celui de Dalëk. Sombre, oppressant, viscéral, n’hésitant pas à faire des incursions du côté de la musique industrielle, leurs disques fascinent. Et comme ils n’hésitent pas à inviter Kill The Thrill, noise sans concession, un des groupe phare du style, on ne peut que conseiller cette date. C’est Jeudi 15 au Cabaret Aléatoire.
Drôle de hip hop que celui d’Oxmo Puccino. Il sort des sentiers hip-hop pour se tourner vers le jazz. Aussi improbable que surprenant, le rappeur rude boy pousse la chansonnette avec les Jazzbastards. En ne manquez pas l’époustouflante 1ere partie, PHM, Pure Human Music, combo de beatboxers aux sonorités drum’n bass,hip-hop et ragga. C’est à l’Affranchi ce Vendredi 16.
Drôle de hip hop que celui de TTC qui cultive depuis ses débuts second degrès et rythmes dansants. Ils s’incrustent au ce jeudi 15 à l’Espace Malraux de Six-Fours (83) et ce vendredi 16 au Théâtre Lino Ventura de Nice (06).
Drôle de hip hop que celui proposé par Slam et souffle, la nouvelle création de Frédéric Nevchehirlian, poète-slameur du groupe Vibrion. Il s’est entouré d’un plateau exceptionnel : deux autres slameurs de renommée internationale, l’américain Mike Ladd et le hongrois Busa, mais aussi Serge Teyssot-Gay (guitariste de Noir Désir), la clarinettiste Carol Robinson et le percussionniste Keyvan Chemirani, trois musiciens formés à des styles très différents (rock, musique contemporaine, musique persane) mais que rapprochent leur curiosité et leur inventive ouverture aux croisements musicaux les plus variés. C’est Samedi 17 au Théâtre des Salins – Martigues (13),
Drôle de hip hop que celui de SoCalled, un DJ qui fait tourner sur ses platines des vieux disques de musique juive auquel il rajoute un beat Hip-Hop et quelques samples bien sentis.. Et comme il est invitée par Kabbalah et son excelentissime jazz klezmer qui assure la premier partie, c’est encore une belle date ce Mardi 20 à l’Espace Julien.

Musicalement,
Mystic Punk Pinguin